jeudi 15 juin 2017

Chroniques 2017 \ Les Nécrophiles anonymes , Tome 1 : Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue


Un court mais savoureux roman : "Les Nécrophiles anonymes, Tome 1 : Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue", de Cécile Duquenne, aux éditions Voy'El.
 
Le pitch : C'est une amitié bien peu commune qui lie Népomucène à Bob. Déjà parce que l'un est vivant, l'autre mort. L'un est préposé à la morgue, l'autre est un vampire qui y dort... Pour autant l'un comme l'autre menaient une existence paisible jusqu'au jour où quatre légistes sont sauvagement assassinés. Intimement persuadé que le meurtrier est une créature surnaturelle et craignant que son ami ne finisse lui aussi dans un tiroir de la morgue, Bob est sur les dents et décide de mener l'enquête... Népomucène sur ses talons bien entendus...
 
Honte à moi qui ne connaissais pas cette auteure qui me paraît pourtant fort prometteuse à la suite de cette lecture. Il m'aura finalement fallu l'annonce d'un nouveau Bookeen Café pour découvrir son existence... Pour autant je n'ai pas su attendre l'échéance et me suis fait un plaisir de la rencontrer aux Imaginales pour me faire dédicacer un exemplaire, celui justement dont je m'apprête à vous parler ici...
 
Commençons par le commencement : Pourquoi ce roman précisément ? Avec un titre qui n'est pas sans rappeler le "Double assassinat dans la rue Morgue" une nouvelle d'Edgar Allan Poe mettant en scène le détective Auguste Dupin... Avec une couverture fort intrigante et un résumé si alléchant... Avec une entrée en matière en direct live de la morgue en compagnie d'un duo si séduisant, si truculent et un prénom si surprenant... Comment vouliez-vous ne pas céder à la tentation ?
Aussi la lectrice que je suis a donc cédé, s'est procuré ce roman, l'a dévoré tranquillement, l'a adoré passionnément... Partant pourtant d'un postulat somme toute assez simple, l'auteure parvient à le façonner en un récit fort peu banal, nous livrant finalement une intrigue aussi prenante qu'originale. Bien que court, l'auteure a pris soin de ne pas perdre un seul instant en futilités pour nous entraîner au cœur même de la morgue et nous lancer à corps perdu à la poursuite du mystérieux malotru. Foncièrement mûri, l'intrigue est brillamment installée, agrémentée de délicieuses allusions historiques et littéraires, rondement menée de manière fantastiquement décalée et à un train d'enfer, tout cela pour atterrir sans crier gare au dénouement, certes prévisible mais réussi.
Véritable force de ce récit, c'est bien évidemment la constitution de ce duo plutôt mal assorti mais qui fonctionne tellement bien ! Le lecteur s'attache en effet à suivre sans réserve ce binôme détonnant, se plaisant à le voir évoluer au fur et à mesure que s'égrènent les chapitres. Si Népomucène semble être l'archétype de l'anti-héros, Bob et son appétence pour la bière ne sont pas en restes, ce qui en fait un vampire pour le moins atypique. Quoi qu'il en soit, l'un comme l'autre répond toujours présent lorsque l'un d'eux se retrouve en difficulté, et c'est justement cette très bielle amitié qui fait plaisir à découvrir et à lire, sans doute à vivre tant on s'attache à eux sans délai.
Enfin la plume est fluide et soignée, le style franchement plaisant et agréable, ce qui ne fait qu'ajouter au plaisir qu'on prend à livre ce livre.
 
En bref, un premier tome aussi décalé que prenant, dont il me faut la suite rapidement !